Menu

10 choses que vous devez savoir avant de voyager en avion

10 choses que vous devez savoir avant de voyager en avion

1. Les objets à ne pas mettre dans votre valise

Les substances explosives et inflammables sont interdites dans les bagages à main et dans les bagages en soute sur toutes les compagnies aériennes. Tous les types de bouteilles de gaz, de feux d’artifice et de briquets à combustible sont prohibés.

Pour des raisons de sécurité, tout objet pouvant être utilisé comme une arme est également interdit dans les bagages à main voyageant en cabine. Cela inclut les ciseaux, les outils mais aussi les tire-bouchons.

La règle la plus restrictive concerne les substances liquides : vous ne pouvez pas emporter plus de 10 bouteilles d’une capacité maximale de 100ml chacune à bord. Toutes les bouteilles doivent être rangées dans un sac transparent d’une capacité d’1l. Les médicaments, y compris sous forme liquide, sont autorisés dans les bagages à main mais seulement la quantité indispensable pour le vol.

2. L’art de faire ses bagages

Chaque compagnie aérienne a ses propres règles concernant la taille et le poids des bagages à main et des bagages en soute. Il est important de ne pas dépasser ces valeurs, sous peine de devoir vous acquitter de frais dont le montant peut vite être conséquent, si votre bagage est considéré comme surdimensionné.

La plupart des compagnies aériennes autorisent un deuxième sac de plus petite taille à bord (comme par exemple une pochette ou une sacoche d’ordinateur) en plus du bagage à main. Faites votre valise de manière à pouvoir facilement en retirer le contenu lors des contrôles de sécurité.

Les bagages en soute font un long trajet avant de revenir entre vos mains. Veillez à ce qu’ils soient bien fermés et que rien n’en dépasse (ni cordes, ni fermetures, ni épingles). Si vous attachez un sac de couchage ou un matelas en mousse à votre sac à dos, emballez-les avec du film plastique. Vous aurez ainsi l’assurance que rien ne sera endommagé ou perdu pendant le transit.

3. Soyez prêt pour l’enregistrement

À l’aéroport, vos bagages seront contrôlés et vous devrez aussi vous soumettre à des contrôles de sécurité. Lorsque votre tour sera arrivé, prenez l’un des paniers situés près du tapis roulant et déposez-y le contenu de vos poches. Retirez aussi votre veste, votre pull, votre foulard, votre ceinture, etc…

Vos effets personnels passeront au scanner et vous devrez traverser un portail de sécurité. Les agents peuvent vous demander de retirer vos chaussures en cas de déclenchement de l’alarme.

4.Chaque pays a ses propres règles

Au sein de l’Union Européenne, les règlements douaniers concernant le transport d’alcool, de cigarettes, de nourriture et de fleurs sont identiques dans la plupart des pays membres. En dehors de l’espace européen, chaque pays applique ses propres règles. Des sanctions peuvent s’appliquer aux passagers voyageant avec des biens prohibés ou dont la quantité excède celle autorisée. La sanction la plus douce consiste à détruire simplement les produits. Mais dans les pays musulmans, par exemple, le transport d’alcool est passible d’une forte amende.

Des règles peuvent aussi s’appliquer au transport d’argent liquide ou d’objets de valeur comme les œuvres d’art, les antiquités ou les produits provenant d’espèces protégées (par exemple, l’ivoire).

5. La bonne tenue pour voyager en avion

Cela semble futile, mais il est important de réfléchir à la tenue que vous porterez en avion. Plus le vol est long, et plus vous avez des chances de ne pas vous sentir à l’aise si vous ne portez pas de vêtements adéquats.

Le confort est le critère le plus important. Choisissez une tenue qui ne soit pas serrée. Même en plein été, prenez des chaussettes et un pull avec vous. Les vols sont systématiquement climatisés et vous pourriez avoir froid.

Si vous avez les cheveux longs, faites une queue de cheval basse de manière à ce qu’ils ne vous gênent pas lorsque vous posez la tête contre le siège.

6. Mettez votre téléphone en mode avion

On a beau entendre régulièrement que les téléphones portables ne perturbent pas le fonctionnement des appareils à bord, la plupart des compagnies aériennes interdisent l’utilisation des téléphones portables pendant le vol. La seule exception autorisée est le mode avion qui est disponible sur la plupart des téléphones.  Certains avions offrent la possibilité de se connecter à un réseau Wi-Fi à bord. Ce service est payant la plupart du temps.

7. Vous pouvez emporter de la nourriture à bord de l’avion

La nourriture à bord est autorisée. Si vous décidez de ne pas acheter à manger à bord, vous risquez d’avoir faim pendant le vol. N’hésitez pas à emporter des en-cas ou des sandwichs – tant que l’odeur n’est pas forte et qu’ils ne font pas de miettes. Les restrictions s’appliquent uniquement aux boissons. Pour les éviter, achetez-les plutôt dans les salons d’embarquement après avoir passé les contrôles de sécurité.

La nourriture destinée aux enfants est une autre histoire. Les parents ou les représentants légaux peuvent monter à bord avec du lait ou de la nourriture infantile. Cette nourriture devra être disposée de manière séparée lors des contrôles de sécurité. La plupart du temps, on demandera au parent de goûter à la nourriture avant d’être autorisé à l’emporter à bord de l’avion. La plupart des avions offre la possibilité de réchauffer le repas au micro-onde.

8. Les bonbons, ce n’est pas que pour les enfants

Lors du décollage et de l’atterrissage, des changements de pression peuvent provoquer une sensation d’oreille bouchée. Si vous avez en plus un rhume, cela peut vite devenir désagréable. Il y a quelques astuces pour réduire l’inconfort.

Essayer d’avaler votre salive, de mâcher un chewing-gum ou de sucer un bonbon. Cela devrait atténuer les symptômes. Si votre nez coule, mettez des gouttes une demi-heure avant le décollage et l’atterrissage.

Si la peur de l’avion vous cause des problèmes intestinaux, préparez-vous pour le vol : faites une bonne nuit la veille, prenez un repas léger et essayer de vous concentrer sur quelque chose d’agréable. Cela peut être un bon livre, votre musique préférée ou une activité comme le dessin.

9. Les enfants vont s’ennuyer

Même l’enfant le plus fan des avions va finir par s’ennuyer à un moment, à force de ne pas pouvoir bouger. Il vaut mieux anticiper ce moment. Si vous ne pouvez pas emporter ses jouets préférés, du papier et des crayons peuvent faire l’affaire. Proposez à votre enfant de dessiner votre voyage : à quoi ressemble un avion, un aéroport, les paysages, etc.

Vous pouvez aussi jouer à des jeux qui ne demandent pas de préparation, comme “pierre, papier, ciseaux” ou faire des suites de mots. Vous pouvez aussi inventer des histoires, essayer de deviner le nom des endroits que vous survolez, à quoi vous fait penser la forme des nuages, etc.

10. La cabine de pilotage se visite

Sous réserve, bien sûr, que le pilote soit d’accord. Cela ne sert à rien d’en faire la demande avant le décollage : les pilotes sont toujours très occupés à ce moment-là. Posez plutôt la question à une hôtesse pendant le vol et demandez-lui si une visite est possible après l’atterrissage. Si le vol n’accuse aucun retard et que l’équipage n’est pas pris par le temps, il est même possible que ce soit le capitaine en personne qui vous fasse la visite.

Certaines compagnies aériennes proposent des programmes de fidélité spécialement dédiés aux enfants. Chaque kilomètre parcouru leur fait gagner des points qui peuvent être échangés contre une visite de la cabine.

Les conseils et suggestions contenues dans cet article et dans les articles qui s'y rapportent ne sont que de nature informative et auxiliaire et ne peuvent pas constituer le fondement d'une quelconque réclamation contre eSky.fr.

Vous êtes intéressé par l'article, mais vous avez besoin de plus d'informations ?
Merci pour l’aide

Votre avis nous aidera à créer des articles plus adaptés et de meilleure qualité.

Nous n'avons pas été en mesure d'envoyer vos suggestions pour le moment.

Envoyez de nouveau ou réessayez plus tard